lundi 1 juin 2015

Breaking bad, la meilleure série du monde!

Je vais aujourd'hui vous parler d'une série TV que je viens juste de terminer, et qui m'a vraiment laissé sur le cul. Il s'agit évidemment de Breaking Bad. Je n'hésite d'ailleurs pas à la qualifier de meilleure série du monde, toute époque confondue. Pourquoi?

1) L'histoire, d'abord : un prof de chimie mal payé d'Albuquerque (Nouveau Mexique - USA) découvre qu'il a un cancer du poumon et qu'il va vite y passer. Afin de mettre sa famille à l'abri et lui permettre de financer son traitement, il décide - sous le pseudonyme d'Heisenberg - de fabriquer de la méthamphétamine et de la commercialiser. Peu à peu, ce brave type sans histoire va découvrir un monde brutal et sombre et glisser vers la folie, entraînant tout son entourage dans sa chute. L'intrigue, ficelée de main de maître, se déroule sur cinq saisons et aucun épisode n'est faiblard ou inutile. Tout est juste absolument parfait!

2) Le rythme : ça démarre sur les chapeaux de roues dès les premières images et on est littéralement happés par les aventures de Walter White et de Jesse Pinkman. C'est aussi addictif que la célèbre Meth bleue que le héros fabrique!
Chaque épisode commence et se termine par un cliffhanger qui oblige à regarder la suite jusqu'au bout de la nuit. Quitte à rater le réveil pour aller au boulot le lendemain. La musique aussi, très bien choisie, contribue à distiller cette ambiance un peu paranoïaque qui caractérise Breaking Bad.

3) les personnages : tous ciselés comme au scalpel, ils sont attachants (même le pire des salauds et il y en a un sacré paquet : Tucco, Gus Fring, Mike Ehrmantraut, Todd et son oncle néonazi, Saul Goodman, Hector Sallamanca...) et leur psychologie est toujours criante de vérité. Les acteurs sont incroyables et la version française n'est pas si mal, pour une VF... La palme revient forcément au "héros", joué par un Bryan Cranston au regard d'acier hypnotisant, qui au fil de la série, pourri par le cancer et le milieu qu'il fréquente, devient un véritable monstre d'amoralité. Et pourtant, malgré toutes les manipulations et les horreurs qu'il est forcé (ou qu'il se force) d'accomplir pour survivre, il reste toujours sympathique. Enfin j'ai trouvé, perso ^^

4) Le décor : l'histoire se déroule le plus souvent dans les paysages naturels somptueux du désert américain et ça sent bon le Far West, le Mexique, et la sauce piquante. Pour en avoir eu un minuscule avant-goût en 2013, lors de mon périple aux USA, je peux vous garantir un dépaysement total sans bouger votre cul du fauteuil du salon, avec cette série!

5) Des scènes d'anthologie : difficile d'en citer plusieurs, tellement il y en a. La série entière est une scène d'anthologie! Mais la scène la plus connue est très certainement <SPOILER> celle où Walter explique à Skyler (sa femme) qu'il n'est pas en danger. Qu'il EST le danger. Qu'elle croit qu'un jour, un type va venir frapper à la porte pour le descendre? Mais non : parce qu'il est celui qui frappe à la porte...</SPOILER> Voir extrait ci-dessous...


Bref, c'est une saga qui se dévore comme on dévore une poche de cacahuètes Bénénuts : à pleines poignées (avec un petit verre de Jack Daniel's pour faire glisser le tout).
C'est aussi une série qui reste longtemps dans la mémoire, bien plus que The Walking Dead (que j'adore), Game of Thrones (excellent aussi dans un autre genre), ou même que l'énormissime Dexter. Je la mets au moins au même niveau que le légendaire Twin Peaks! Et dire que j'ai failli passer à côté d'un tel monument par snobisme, juste parce que mes collègues de boulot m'en rabattaient les oreilles à longueur de journée (remarquez, j'avais fait pareil avec Game of Thrones ET Dexter)!
Comme quoi, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis...

Pourquoi je vous en parle dans ce blog? Tout simplement parce qu'une telle virtuosité à tous les étages, c'est un modèle (et un challenge) pour moi. J'espère juste que les trois tomes de L'infection feront cet effet à ceux qui les liront!

9 commentaires:

  1. La saison 5 est en trop tellement elle est mauvaise, heureusement que c'est rattrapé par la fin alternative
    https://www.youtube.com/watch?v=9yTLqpUrztk

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah moi je l'ai bien aimée quand même, même si j'ai préféré celle avec les deux cousins fous de Tuco!

      Supprimer
  2. ça me fait un peu mal de lire la comparaison entre ça et the walking dead (qui est une sombre daube, Kirkman aurait du refuser et rester sur la bd uniquement (salopard de capitaliste!!!!)), Game of thrones (qui manque cruellement de quelque chose de consistant et se contente de meuf à poil pour vendre (même si j'aime beaucoup, beaucoup Aria Stark et Tyrion Lanister) et Dexter (qui était l'exemple même de l'excellente idée sur-exploitée à l'excès).

    RépondreSupprimer
  3. Bah... J'en parle parce que ce sont les séries du moment. J'aurais pu parler de Arrow, ou de Flash... Ou Daredevil... Ou de Last Man on Earth...
    Franchement, j'aime bien TWD. As-tu essayé Z Nation?

    RépondreSupprimer
  4. Nope, jamais entendu parlé, mais si tu as lu les comics, tu peux pas aimer cette parodie des Feux de l'amour sur fond zombie...

    RépondreSupprimer
  5. Hum... Faut croire que je suis resté un peu fleur bleue?
    J'aime bien le comic book ET la série...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. t'as pas le droit de dire ça, le comics est génialissime, ce qui est loin d'être le cas de la série... Rick a le charisme d'une huître...

      Supprimer
    2. C/c dans ton navigateur : https://lh4.googleusercontent.com/-cFd0OlmHt98/VXWU-Zc4etI/AAAAAAAAHyY/5ZlFq1AMz70/w625-h700-no/rick%2526carl.jpg

      Supprimer
    3. voilà, dans la bd, il m'aurait arracher les bras et les jambes...

      Supprimer